Madagascar est un sanctuaire de la nature

Madagascar¬† s’est s√©par√© du continent africain¬† env. il y a 150 millions d’ann√©es, et depuis¬† le d√©veloppement de la flore et de la faune a √©t√© ind√©pendant et sans entrave.¬†La flore de Madagascar contient de nombreuses esp√®ces dites end√©miques.¬†Cela signifie que plus de 75% des esp√®ces v√©g√©tales trouv√©es ici se trouvent exclusivement sur l’√ģle.

L’un des arbres les plus int√©ressants de l’√ģle est le baobab.¬†Dans la langue maternelle, le baobab est appel√© ¬ęReniala¬Ľ, ce qui signifie la m√®re de la for√™t.¬†Cette description est due non seulement √† la taille de l’arbre mais aussi √† son √Ęge.¬†Les baobabs peuvent vivre jusqu’√† mille ans.¬†Il existe huit esp√®ces de baobabs dans le monde, dont sept ne se trouvent qu’√† Madagascar.

Les baobabs stockent l’eau dans leurs tiges, qui est de nature fibreuse – en raison de la r√©tention d’eau. La circonf√©rence du baobab peut aller jusqu’√† 30 m, donc il peut atteindre 9 m de diam√®tre.

Au cours de son d√©veloppement, cet arbre fantastique a d√©velopp√© sa capacit√© √† survivre dans les zones s√®ches, une humidit√© trop √©lev√©e est en fait pr√©judiciable au baobab.¬†C’est la raison pour laquelle par ex.¬†le baobab de Morondava est en danger.¬†En raison de la production de riz √† proximit√©, la r√©gion est devenue trop humide pour les baobabs.¬†Certains des baobabs de la r√©gion ont d√©j√† √©t√© victimes de ce fait.¬†Pour limiter la perte d’eau, les baobabs ne montrent leurs feuilles que pendant une courte p√©riode.¬†En p√©riode s√®che, les feuilles s’isolent.¬†Les fleurs de baobab sont disponibles dans une grande vari√©t√© de couleurs, du blanc au jaune en passant par le rouge fonc√©.¬†La floraison d√©pend de l’esp√®ce.¬†Les fleurs sont principalement pollinis√©es par diverses esp√®ces de chauves-souris.¬†Le fruit du baobab peut √™tre une dizaine de graines de 40 cm de long et 15 cm de diam√®tre.¬†Le fruit, riche en vitamines, est consomm√© par la population indig√®ne.

Lémuriens, Caméléons et geckos

Parmi la faune de Madagascar, les l√©muriens et les cam√©l√©ons sont les plus appr√©ci√©s. Le plus grand pr√©dateur de la nation insulaire est le Fosa. Les h√©rissons sont similaires aux h√©rissons europ√©ens, un exemple d’√©volution convergente car il n’est pas li√© aux h√©rissons. Le cochon de rivi√®re vit non seulement dans la nation insulaire, mais peut m√™me √™tre trouv√© en Afrique. Les cam√©l√©ons sont l’un des repr√©sentants les plus reconnaissables des l√©zards, la plupart de leurs esp√®ces se trouvent dans la nation insulaire. Ils sont capables de bouger leurs yeux ind√©pendamment et lorsqu’ils chassent un insecte, ils tuent leur longue langue collante. Le cam√©l√©on n’est pas le seul reptile de la nation insulaire, m√™me un crocodile du Nil vit ici.

De nombreuses esp√®ces de l√©muriens se sont d√©velopp√©es, telles que le l√©mur catta, l’indri, le l√©murien past√®que, le verreaux sifaka et le l√©murien souris, le plus petit primate du monde.¬†Certains sp√©culent qu’il y a 35 √† 55 millions d’ann√©es, alors qu’il √©tait encore plus proche de l’Afrique, certains l√©muriens ont d√©riv√© vers l’√ģle sur un radeau form√© de troncs d’arbres.

Madagascar est le pays des l√©muriens.¬†√Ä l’exception des esp√®ces vivant √† Mayotte, les 103 esp√®ces de l√©muriens vivants sont end√©miques √† Madagascar.¬†Les l√©muriens se sont d√©velopp√©s librement sur l’√ģle car ils ont relativement peu de pr√©dateurs.¬†A Madagascar, son principal ¬†pr√©dateur est le fosa (Cryptoprocta ferox) √° part les grands oiseaux et les grands serpents (Boa de Madagascar) qui attaquent surtout les petits.

Les enseignants font partie des caract√©ristiques faunistiques de Madagascar. Les champs sont des mammif√®res insecticides qui vivent dans les for√™ts pluviales et s√®ches. Alors que la vie des sternes ray√©es (Hemicentetes semispinosus) dans la Grande Plaine est gravement menac√©e par la destruction de leur habitat, pendant la saison des pluies, les sternes (Tenrec ecaudatus) se trouvent souvent pr√®s des cours d’eau. En ce qui concerne les rongeurs, le rat g√©ant de Madagascar (Hypogeomys antimena) ne doit pas √™tre mentionn√©. C’est le plus gros rongeur de Madagascar. Cependant, c’est un habitat tr√®s limit√© situ√© sur les terres de Sakalava entre les rivi√®res Tomitsy et Tsiribihina.

De nouvelles esp√®ces sont constamment d√©couvertes sur l’√ģle.¬†Au lac Alaotra, au nord d’Antananarivo, un nouveau carnivore de la taille d’un chat (salanoia durrelli) a √©t√© d√©couvert.¬†Sa principale source de nourriture est constitu√©e de crustac√©s et de mollusques du lac.¬†√Ä Ranomafana et Andasibe, une nouvelle esp√®ce d’araign√©e – l’araign√©e d’√©corce darwinienne (Caerostris darwini) – a √©t√© d√©couverte il y a 2 ans, et les lignes d’ancrage peuvent atteindre jusqu’√† 25 m√®tres.¬†Cette ann√©e, deux l√©muriens souris (Microcebus tanosi et Microcebus marohita) ont √©t√© d√©couverts.¬†Id√©alement, jusqu’√† 32 jeunes animaux peuvent na√ģtre d’une seule port√©e.

Nous essayons de fournir de plus en plus d’informations sur les animaux et les plantes semaine apr√®s semaine, vous pouvez trouver les histoires individuelles dans notre blog, cliquez sur le¬†mot¬†LIVING WORLD dans¬†la barre de menu du haut du site¬†!

Important!¬†Ce n‚Äôest pas un site Web d‚Äôagence de voyage, c‚Äôest un blog personnel, et je veux juste donner des conseils bas√©s sur ma propre exp√©rience – parce que dans ce pays, vous pouvez difficilement vous passer d‚Äôun guide local.¬†Si vous m’envoyez un e-mail ou un¬†message sur messenger, je vous pr√©sente Eddy pour avoir plus de suret√© et d‚Äôaide lors de votre voyage et surtout votre s√©jour.